En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience.

LE BLASON ET SA SIGNIFICATION

Blason-SLALe 29 août 2005, le Conseil municipal a adopté la proposition de blason communal réalisé par Lionel SANDOZ, artiste héraldique.

Le blason d'une Commune raconte son histoire, reflète son identité. L'histoire de Saint-Laurent-d'Agny débute vraisemblablement avec celles des Celtes et les tribus gauloises implantées sur ces derniers contreforts du Massif Central.
Le village devint le siège de l'Ager Gofiacensis, circonscription administrative couvrant approximativement l'actuel territoire de la Copamo.   

 

Le 29 août 2005, le Conseil municipal a adopté la proposition de blason communal réalisé par Lionel SANDOZ, artiste héraldique.

Le blason d'une Commune raconte son histoire, reflète son identité. L'histoire de Saint-Laurent-d'Agny débute vraisemblablement avec celles des Celtes et les tribus gauloises implantées sur ces derniers contreforts du Massif Central.

Le village devint le siège de l'Ager Gofiacensis, circonscription administrative couvrant approximativement l'actuel territoire de la Copamo.

La plus ancienne mention du village apparaît en 980 dans le Cartulaire de Savigny. Le nom du vocable de l'église paroissiale apparaît en 1239 : Sancto Laurentio.

BLASON-de-la-famille

Le Blason de la Famille de Saint-Laurent

L'ancien Château, remplacé depuis par l'actuel château de Souvigny, était la propriété de la puissante famille de Saint-Laurent. Cette famille donna deux chanoines de Lyon, Louis, en 1318, et Guillaume en 1320.

Description héraldique : "de sable à trois mains ouvertes au naturel".

Armes de la famille de Saint-Laurent (Deux chanoines de Saint-Just  au XIVème siècle).

 

Blason-des-cordonniers

Le blason des maîtres cordonniers

Au XIXè siècle, plus de la moitié des Villageois travaillaient à la confection artisanale de chaussures.

Description héraldique : "d'azur à une main d'argent mouvant du bras du flanc dextre d'une nuée du même, tenant un couteau à lame d'argent emmanché de gueules couché en face, le tout surmonté d'un carrelet à senestre et d'un tranchet à dextre emmanché d'or et accompagné de trois Lys d'or rangés en chef".

Armes de la communauté des cordonniers du Lyonnais.

blason-feu

Le feu, mémoire de l'incendie de 1364

Le pire qu'ait connu le village se situe en 1364 quand une horde de "routiers", les Tards Venus, sous les ordres de Seguin de Badefol, enfermèrent les habitants dans la chapelle Saint-Vincent pour les piller, les violer et les brûler.
Description héraldique : "d'or à un feu de gueules".
Evocation du feu :
    feu relatif au culte celte,
    martyre par le feu et le gril de Saint Laurent en 258 et de Saint Vincent en 304,
    incendie du clocher de la chapelle en octobre 1364.

 

Blason-raisin

Le bras de Saint Vincent, portant la grappe

La vigne a toujours été présente sur ce territoire. Les vignerons sont associés à Saint-Vincent, leur patron.
Description héraldique : "d'or à un bras mouvant de senestre et vêtu de gueules, tenant dans la main une grappe de raisin tigée et feuillée, le tout au naturel".
Bras de Saint Vincent reproduit d'après la représentation complète du Saint figurant sur la banière de procession du village.